Tout ce que vous devez savoir pour votre 1er achat immobilier

Tout ce que vous devez savoir pour votre 1er achat immobilier

Devenir propriétaire de son premier bien immobilier représente un véritable accomplissement. Cela procure un espoir de pouvoir donner un toit au descendant, et épargne surtout des obligations de location. Comme ce projet demande la mobilisation d’une énorme somme d’argent, il est nécessaire de savoir comment font les autres pour alléger leur investissement. Les citoyens français ont, effectivement, le privilège de bénéficier de différentes aides de l’État en étant des primo-accédants, sous conditions. Il existe également d’autres solutions relatives à la première accession à la propriété.

L’accession sociale, une option pour un achat immobilier à prix accessible

Le saviez-vous ? Les logements sociaux peuvent être proposés à la vente. Il est tout à fait possible de devenir propriétaire d’un appartement HLM. Les personnes dont les revenus sont insuffisants pour se constituer un patrimoine immobilier peuvent opter pour l’achat en accession sociale.

L’accession à la propriété est une solution régie par la loi ELAN relative au fait que toute personne disposant de revenus modestes peut devenir propriétaire d’un logement HLM, qu’elle soit ou non locataire. Le bien immobilier en question peut être neuf ou ancien.

Le dispositif d’accession social suggère différentes solutions présentant chacune des avantages :

  • L’acquisition d’un logement social neuf en PSLA (location-accession) donnant lieu à une réduction de TVA de 5,5 %. Cette option permet également de se libérer de la taxe foncière pendant 15 ans ;
  • L’achat d’un logement HLM sur plan en vente en l’état futur d’achèvement. Il s’agit d’un bien immobilier neuf lorsqu’il sera acquis. L’acheteur, en l’occurrence, peut effectuer une demande de baisse des taxes à hauteur de 5,5 %. Ce taux est déduit de la valeur du bien (pour usage d’habitation principale) lors de la cession.

Le PTZ, pour un financement de 40 % de son premier logement grâce

Le dispositif d’aide PTZ (Prêt à Taux Zéro) favorise l’accession à la propriété des foyers modestes et de classe moyenne. Il s’agit d’un crédit octroyé par l’État pour toute personne souhaitant acheter sa première résidence principale. Le prêt sans aucun intérêt (à taux zéro) est à solliciter auprès d’un établissement bancaire conventionné.

La durée de remboursement du PTZ s’étend entre 20 à 25 ans. La somme octroyée équivaut à 40 % du prix du bien immobilier, pour un plafond de 130 000 €. L’avantage de recourir à ce prêt est la possibilité de le cumuler avec d’autres types de subvention et d’un autre crédit.

Le PAS, pour un financement intégral de son premier logement

Le gouvernement français finance à 100 % l’achat immobilier pour résidence principale par le biais du PAS (Prêt d’Accession Sociale). Pour jouir de ce type de crédit, il faut des revenus inférieurs au plafond de ressources définis par l’État. Le prêt peut être sollicité pour l’achat d’un bien immobilier ancien qui nécessite ou non des travaux de rénovation ou réfection. Il est aussi accordé pour l’acquisition d’un logement neuf ou en cours de construction.

Si le PTZ concerne le financement de l’achat à hauteur de 40 %, le PAS permet de couvrir la totalité du prix du logement. Il peut être complété avec l’apport de l’acheteur ainsi qu’avec un autre type de crédit immobilier. Le remboursement peut s’effectuer sur une durée de 5 à 30 ans selon les possibilités financières de l’emprunteur.