Découvrez le meilleur enduit pour un ratissage réussi

Découvrez le meilleur enduit pour un ratissage réussi

Le ratissage est une étape cruciale dans la rénovation ou la construction d’un logement. Il consiste à lisser et uniformiser les surfaces des murs et des plafonds en appliquant un enduit de lissage spécifique. Réussir cette opération dépend principalement du choix de l’enduit approprié. Dans cet article, nous vous présentons divers types d’enduits et leurs caractéristiques afin que vous puissiez sélectionner celui qui convient le mieux à vos besoins.

Les différents types d’enduit pour ratissage

  • Enduits à base de plâtre : ils sont composés principalement de plâtre et de charges minérales. Ces enduits, faciles à travailler, sont utilisés depuis longtemps pour le ratissage des murs intérieurs. Leur grande malléabilité leur permet d’être appliqués aussi bien manuellement (à la taloche) qu’à l’aide d’une machine à projeter.
  • Enduits à base de ciment : ils contiennent du ciment Portland et des adjuvants retardant le temps de prise. Régulièrement employés pour le ratissage des murs extérieurs ou des pièces humides (salles d’eau), ces enduits ont la particularité d’avoir un fort pouvoir couvrant ainsi qu’une résistance mécanique et chimique élevée face aux agressions climatiques et/ou environnementales.
  • Enduits à base de résine : ils se composent d’une poudre minérale et d’une résine synthétique. Ces enduits sont compatibles avec tous types de supports, résistent très bien aux fissurations thermiques et permettent une mise en peinture rapide grâce à leur temps de séchage. Ils restent néanmoins moins écolonomiques que les autres types d’enduit.
Lire aussi :   Le guide ultime pour cultiver des herbes aromatiques ensemble

Les critères de choix d’un enduit pour ratissage

Afin de vous aider à choisir l’enduit le mieux adapté à votre chantier, prenez en compte les éléments suivants :

A lire également : Comment choisir et appliquer un enduit hydrofuge ?

  1. Le type de support : vérifiez la compatibilité de l’enduit avec le matériau du support (béton, brique, placo, etc.). Certains enduits ne peuvent être appliqués que sur des supports spécifiques.
  2. La nature du chantier : la destination de la pièce dans laquelle vous souhaitez réaliser un ratissage est déterminante pour le choix de l’enduit :
    • Pour les murs intérieurs, privilégiez les enduits à base de plâtre.
    • Pour les murs extérieurs ou les pièces humides, optez plutôt pour un enduit à base de ciment.
    • Si vous avez besoin de réaliser un travail rapide, choisissez un enduit à base de résine pour profiter de son faible temps de séchage.
  3. La finition souhaitée : certaines marques proposent des enduits spéciaux pour réaliser des effets de matières ou autres rendus esthétiques. Consultez les fiches techniques des produits pour connaître leurs propriétés décoratives.

Astuces pour bien choisir son enduit de ratissage

Pour être certain de sélectionner l’enduit qui vous conviendra le mieux, prenez en compte les éléments suivants :

A lire également : Les avantages de la peinture glycéro

  • Contactez votre fournisseur et demandez-lui conseil sur le type d’enduit adapté à votre chantier selon vos besoins spécifiques.
  • Testez différents enduits directement sur un échantillon de votre mur afin de vérifier la compatibilité du produit avec le support, ainsi que le rendu esthétique après séchage.
  • Même si cela représente généralement un coût supplémentaire, optez pour des enduits prêts à l’emploi afin de bénéficier de leur praticité. Vous économiserez ainsi du temps et éviterez les erreurs de dosage en préparation.
  • Privilégiez les enduits certifiés écologiques (labels Ecolabel ou NF Environnement) si possible, afin de réduire l’impact environnemental de votre chantier.
Lire aussi :   Comment installer un hamac ?

Les étapes clefs d’un ratissage réussi

Pour garantir un ratissage efficace, suivez ces différentes étapes :

  1. Le diagnostic du support : commencez par évaluer l’état de vos murs et/ou plafonds afin d’identifier les zones à traiter (fissures, crevasses, bosses, etc.) et de détecter d’éventuelles traces d’humidité.
  2. Le nettoyage : débarrassez-vous des saletés, poussières, graisses et autres résidus susceptibles de nuire à l’accroche de l’enduit.
  3. L’application de l’enduit : munissez-vous d’une spatule ou d’une taloche et appliquez l’enduit en bandes régulières le long du support. Cette opération peut nécessiter plusieurs passes successives pour obtenir un résultat optimal.
  4. Le ponçage : une fois l’enduit sec, poncez soigneusement la surface avec une cale à poncer ou une girafe électrique. Ce travail permet d’uniformiser le résultat et améliore l’accrochage de la finition ultérieure (peinture, revêtement mural, etc.).
  5. La vérification de l’homogénéité : contrôlez régulièrement la planéité du support lors de l’application de l’enduit et du ponçage en passant votre main sur toute la surface. Si vous constatez des imperfections, n’hésitez pas à effectuer des retouches avant de procéder à la mise en peinture ou à la pose du revêtement.

Grâce à ces conseils, préparez-vous à réaliser un ratissage de qualité professionnelle ! Vous savez désormais tout sur les différents types d’enduit et les critères à considérer pour réussir votre chantier. N’hésitez plus et lancez-vous dans l’aventure du ratissage avec confiance.

A lire également : Nos solutions pour accrocher un hamac sans arbre