Extérieur : les travaux à réaliser pour mettre en valeur votre maison

Extérieur : les travaux à réaliser pour mettre en valeur votre maison

Disposer d’un espace extérieur esthétique revient aussi à en prendre soin. Si vous ne voulez pas vous retrouver avec un espace désordonné, certains travaux sont indispensables. Un extérieur négligé risque de nuire à l’image de votre logement. Par contre, un entretien régulier est la preuve que l’espace est très bien entretenu. Voici des travaux à effectuer afin de mettre en valeur votre maison en vous occupant de votre extérieur.

Ne négligez pas la qualité de vos outils

Il est impossible de parler de l’entretien de votre espace extérieur sans évoquer les outils de jardinage. Chaque outil joue un rôle spécifique dans le jardin, certains facilitent la culture du potager alors que d’autres servent à l’entretien des espaces verts. On distingue alors les outils manuels et les outils électriques, ces derniers étant plus adaptés aux grands espaces et aux tâches complexes. Les équipements indispensables pour les différents travaux de votre jardin sont les suivants :

A lire également : Voici comment mettre en place une clôture sur son terrain de maison

  • une bêche,
  • un râteau,
  • une binette,
  • un sécateur,
  • une serfouette,
  • un transplantoir,
  • une motobineuse,
  • la tondeuse à gazon,
  • le taille-haie,
  • la débroussailleuse,
  • le coupe-bordure, etc.

Le spécialiste Matijardin vous recommande de choisir des équipements de jardinage conçus avec des matériaux durables : acier inoxydable, PVC, aluminium, etc. En choisissant des outils solides, vous obtiendrez un meilleur retour sur investissement que si vous deviez racheter fréquemment de nouveaux équipements à cause de panne ou de casse.

Tournez-vous vers les boutiques spécialisées qui proposent des outils de grandes marques. Celles-ci sont généralement reconnues et appréciées pour leur savoir-faire et la qualité de leurs produits. Les marques low cost sont donc à éviter, car il est rare d’obtenir des outils abordables et durables dans le temps. En choisissant une marque de renom, il vous sera plus facile de trouver des pièces de rechange et de profiter de la garantie en cas de problème.

A lire également : Quels sont les outils sans fil pratiques lors des travaux de rénovation dans une maison ?

Lire aussi :   Pergola : comment procéder à l’installation de stores sur cette structure ?

outils de jardinage

Débroussaillez et élaguez pour éclaircir votre espace

Si votre extérieur a été négligé pendant un certain temps, il est alors indispensable de débroussailler. Il s’agit d’une tâche importante avant toute plantation ou culture. Le débroussaillage n’a pas seulement des objectifs esthétiques, mais il garantit également la sécurité du voisinage. De manière plus précise, il permet de nettoyer l’espace extérieur et réduit les risques d’incendie.

Le débroussaillage consiste donc à vous débarrasser des végétaux encombrants tels que les buissons, les feuilles mortes, les arbres morts, les mauvaises herbes et certaines branches susceptibles de provoquer un incendie. Pour le réaliser, vous devrez commencer par enlever les bois morts et les végétaux qui jonchent le sol. S’il y a des arbres, alors il faudra les élaguer.

A lire également : Quelle haie artificielle choisir pour votre maison ?

Ensuite, occupez-vous de la toiture et éliminez les feuilles et les branches qui encombrent vos gouttières, pouvant entrainer des fuites d’eau. Pour ces travaux, vous aurez besoin de certains outils : une tronçonneuse, une serpe, une scie à branches, une faucille, un sécateur ou bien une débroussailleuse. Nous vous conseillons aussi de vous protéger lors de l’usage de ces équipements en portant des gants, des lunettes et des chaussures de protection. Les déchets verts issus du débroussaillage peuvent être acheminés dans un centre de traitement des déchets ou être convertis en compost.

Redessinez les massifs et les parterres

Pour changer le décor de votre extérieur, penchez-vous sur les massifs et les parterres. Pour commencer, analysez attentivement vos massifs afin de définir ce qui vous plait et ce que vous souhaitez changer. Vous pouvez alors ressentir le besoin d’ajouter, de déplacer ou d’enlever des plantes. Il est également possible de réaliser une combinaison de ces trois options.

A lire également : Pourquoi confier l’entretien de votre jardin à un paysagiste ?

Lire aussi :   Comment installer un hamac ?

L’ajout de nouvelles plantes est un excellent moyen de modifier l’apparence du massif. Le fait de déplacer des plantes vous permet de modifier la répartition des formes et des couleurs au niveau des massifs et des parterres. Enfin, le retrait de plante constitue une bonne alternative si vous remarquez que votre massif devient trop encombré. Vous pouvez aussi l’envisager si celui-ci ne peut pas être agrandi ou que vous ne voulez pas limiter la croissance de certaines plantes.

Pour les nouvelles plantations, optez pour des végétaux « structurants » qui équilibreront le massif. Ces plantes serviront de décoration dont la forme accentue l’effet ou, au contraire, rétablit l’harmonie. Si votre massif a l’air trop broussailleux, alors mettez en place une plante à la silhouette très nette afin de tempérer l’ensemble. Si la composition est trop lourde ou trop raide à votre goût, alors ajoutez des plantes vaporeuses.

A lire également : Tendances du marché immobilier : estimer la valeur de votre bien selon les fluctuations économiques

Enfin, remodelez le contour de vos massifs. La forme d’un massif a un impact important sur l’effet visuel. Les bordures droites ne conviennent pas aux extérieurs romantiques ou exotiques, tandis que les bordures sinueuses ne sont pas recommandées pour les cadres contemporains. La largeur et la longueur du massif sont aussi à prendre en compte. Dans un petit jardin, on opte volontiers pour un massif long et étroit afin de libérer plus d’espace pour la pelouse.

Lire aussi :   Les inconvénients d'une terrasse sur plots : ce qu'il faut savoir

travaux en extérieur jardin

Préparez les prochains semis

Pour la préparation de vos prochains semis, nous vous conseillons d’établir un planning. La planification est un art et vous devez donc penser, anticiper et tout noter. De ce fait, vous aurez la certitude de ne pas gaspiller de semences, de mieux exploiter l’espace et de bien gérer votre temps. Par exemple, pour le céleri-rave, il faut semer les graines tôt dans la saison pour pouvoir les récolter avant les premières gelées de la saison d’automne.

A lire également : DIY : réaliser du bois flotté à la maison

Faites ensuite une liste de la superficie, des heures d’ensoleillement, du temps disponible, de vos besoins et envies… Sur cette base, dessinez un plan du massif ou bien du potager.

Une bonne conservation des semences est la clé d’un semis réussi. En effet, les graines doivent être conservées au sec et à l’abri de la lumière, à une température idéale d’environ 5 °C. À cet effet, le bas du réfrigérateur est l’endroit idéal. Concernant l’excès de graines, vous pouvez le congeler. Avant de les utiliser, prenez le soin de les décongeler pendant 24 heures au réfrigérateur, puis dans un lieu froid et semez-les immédiatement.

Enfin, les graines doivent être bien espacées, initialement d’au moins 1 cm. Cela facilitera le bon développement des plantes. Enterrez les grosses graines une à deux fois leur épaisseur et mettez les graines plus fines directement sur le terreau.

A lire également :

En définitive, l’entretien de votre extérieur est essentiel afin que vous puissiez en profiter durant les beaux jours, en dépit du développement de la végétation et des aléas du temps. Cela permet également de préserver la bonne santé de vos plantes sur le long terme.