799de8f0d1a3293576e4f82deec45c36

Quels sont les différents types de parquets ?

Le parquet représente l’un des revêtements les plus aimés par les Français. Il apporte une touche classique et authentique à un intérieur. Le parquet donne un charme incomparable à un logement. Opter pour le parquet, c’est choisir un investissement durable pour sa maison. Ce revêtement élégant pour sol dispose de plusieurs qualités. Il offre une excellente isolation thermique et acoustique et dure très longtemps, entre 20 et 120 ans en fonction de la qualité. Ce revêtement se décline en de nombreux coloris, ce qui offre une large gamme de choix et permet d’effectuer son choix en fonction de ses besoins et des couleurs présentes dans sa maison.

Le parquet massif 

Le parquet massif est le préféré des Français et de loin le plus répandu. Ce type de revêtement de sol confère une élégance et une authenticité sans nom à une pièce. Un parquet massif disposant d’un bon entretien peut durer plus de 100 ans. Il convient de choisir une bonne essence de bois, cela garantit une bonne durée de vie à son parquet. Le bois exotique est le plus recommandé puisqu’il est imputrescible. Notamment pour une installation dans une pièce humide, le parquet chêne massif ferait l’affaire. Les lames de parquet sont généralement longues de 3 à 6 mètres avec une largeur comprise entre 50 et 70 millimètres. Leur épaisseur est souvent de 23 ou 25 millimètres. Ces lames peuvent être clouées ou collées en fonction de ses besoins.

A lire également : Les secrets d’un beau parquet

Lire aussi :   Le béton : est-il le matériau parfait pour vos murs ?

Le parquet flottant ou contrecollé

Ce type de parquet est de plus en plus prisé à cause de sa triple couche. La première couche est celle d’usure, elle est souvent en bois noble. La couche du milieu est comme un support pour la couche de parement. Elle est habituellement en pin, en bouleau, etc. La couche de contre balancement assure la stabilité de toutes les couches. Le parquet flottant présente une bonne résistance et une excellente stabilité. Il ne craque pas sous les pieds et dispose d’un entretien facile. Les lames disposant d’une épaisseur comprise entre 14 et 23 millimètres conviennent à la pose clouée ou collée. Les lames de 8 à 10 millimètres d’épaisseur nécessitent une pose flottante. Avec ce type de parquet, l’on peut choisir une finition en fonction de ses envies. 

Le parquet stratifié

Ce genre de revêtement est constitué de plusieurs couches et d’un support en aggloméré. Ce dernier est habillé d’un papier décoratif qui imite le bois naturel. La résine recouvre le tout et constitue la couche protectrice et la couche d’usure. Ils se distinguent par leur largeur dépassant les 20 centimètres et leur petite épaisseur. Le parquet stratifié est facile à installer et représente un moindre investissement. 

A lire également : Quels sont les avantages d’un garage en ossature bois ?

Lire aussi :   Quels accessoires déco pour son salon 

Les critères de choix

De nombreux critères peuvent permettre de choisir son type de parquet. En effet, la surface de la pièce compte considérablement. Le parquet contrecollé est recommandé pour les grandes pièces. L’essence du bois et les finitions disponibles peuvent également orienter le choix de son type de parquet. L’esthétique, la pose et le style sont également à considérer. Enfin, confiez la pose de votre parquet à un professionnel pour garantir la qualité du travail.