Combien rapportent 1 000 m² de panneaux solaires ?

Combien rapportent 1 000 m² de panneaux solaires ? Décryptage de la rentabilité et conseils pratiques

Vous vous demandez combien rapportent 1 000 m² de panneaux solaires ? Les avantages économiques de l’énergie solaire sont indéniables, mais vous devez également comprendre comment estimer les économies d’énergie. Apprenez à calculer le retour sur investissement, saisir les opportunités offertes par les aides gouvernementales et suivez nos quelques conseils pratiques.

Qu’est-ce qu’implique une installation solaire ? 

Dans le sillage d’une dynamique porteuse, le secteur solaire évolue constamment pour proposer des panneaux solaires à la fois plus performants et plus abordables. Les deux types de panneaux solaires les plus couramment utilisés présentent des fonctionnements distincts :

  • Les panneaux solaires thermiques sont déployés à petite échelle (moins de 3 kWc) principalement sur des bâtiments, installés sur des toits ou des terrasses. Leur production de chaleur est utilisée pour fournir de l’eau chaude sanitaire à des résidences ;

    A lire également : Installation de panneaux solaires en Vendée : les raisons de craquer

  • D’autre part, les panneaux solaires photovoltaïques transforment la lumière du soleil en courant électrique, qui peut être injecté dans le réseau national d’électricité ou utilisé pour alimenter un bâtiment à proximité.

Bien que ces deux types de panneaux soient bien adaptés à l’autoconsommation avec vente de surplus, les centrales solaires photovoltaïques à plus grande échelle sont réservées aux projets qui impliquent une vente totale d’électricité. 

Cette source locale, renouvelable et autonome d’énergie, offre la possibilité de valoriser des friches industrielles ou des terrains à faible rendement agricole. L’installation comprend des rangées de panneaux photovoltaïques, séparées par des allées, ainsi qu’un local dédié au stockage du matériel électrique, tel que les câbles, l’onduleur et les dispositifs de stockage.

A lire également : Quels sont les avantages de l’énergie solaire ?

Les étapes à suivre pour implanter une ferme solaire sur un terrain dépassant les 1000 m²

L’installation d’une ferme solaire englobe diverses phases : tout d’abord, le terrain est soumis à une étude de faisabilité visant à identifier ses caractéristiques et à anticiper sa rentabilité. Des aspects tels que la taille du terrain, son orientation, la trajectoire de l’ensoleillement, la topographie incluant la pente, ainsi que la possible présence d’eau souterraine, font l’objet d’une inspection minutieuse.

Quelle superficie est nécessaire pour une installation de 100 kilowatts-crête (kWc) ? 

La surface requise pour mettre en place un système solaire photovoltaïque de cette capacité dépend de plusieurs paramètres, tels que le type de panneaux solaires utilisés, leur rendement, l’ensoleillement local, et le mode d’installation. Voici quelques indications générales pour vous donner une estimation de la surface approximative nécessaire.

A lire également : Les différents moyens de produire de l’eau chaude sanitaire

Le mode d’installation 

Les panneaux solaires peuvent être positionnés soit directement au sol, soit sur le toit des bâtiments. En règle générale, les installations sur les toits affichent une densité de puissance plus élevée que celles au sol, grâce à l’utilisation de l’espace préexistant. Par contraste, les installations au sol exigent une superficie plus importante pour parvenir à une capacité similaire.

La densité de puissance 

La densité de puissance représente la quantité de puissance installée par unité de surface. En général, les installations solaires au sol affichent une densité de puissance variant entre 6 et 10 watts par mètre carré (W/m²). En se basant sur cette plage, une capacité de 100 kWc nécessiterait approximativement une superficie de 10 000 à 16 700 m².

A lire également : Les meilleurs systèmes de chauffage économiques pour votre piscine extérieure

Lire aussi :   Comment faire un escalier droit en béton?

Le rendement des panneaux solaires 

La quantité d’électricité générée par unité de surface équivaut au rendement des panneaux solaires. En règle générale, les panneaux solaires disponibles sur le marché affichent un rendement moyen compris entre 15% et 20%. Ainsi, une capacité installée de 100 kWc nécessiterait environ 500 kW à 670 kW en fonction du rendement spécifique des panneaux utilisés.

Subventions et aides et pour les panneaux solaires

En France, les aides financières pour l’énergie solaire sont structurées par paliers, distinguant les installations individuelles de petite envergure (moins de 100 kWc) des centrales solaires de plus de 100 kWc. 

Par exemple, la prime à l’autoconsommation varie en fonction de la puissance de crête du système. Des catégories sont définies pour les installations de moins de 3 kWc, entre 3 et 9 kWc, entre 9 et 36 kWc, et entre 36 kWc et 100 kWc.

A lire également : Traitement UV pour fenêtres : allier protection solaire et économies d’énergie

Un système d’appel d’offres pour les installations de plus de 100kWc

Pour les installations excédant 100 kWc, l’acquisition d’électricité s’opère à travers un système d’appels d’offres supervisé par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Cette approche constitue une forme de subvention octroyée aux producteurs, assurant un tarif d’achat préférentiel. 

Les promoteurs de parcs photovoltaïques peuvent participer à ces appels d’offres en proposant leurs plans à la CRE concernant les caractéristiques du terrain. Lorsqu’une offre est acceptée, un contrat est accordé au développeur de projet, garantissant un prix fixe pour la vente de l’électricité sur une période déterminée.

A lire également : Quelles sont les différentes rénovations énergétiques possibles ?

La réglementation des terrains et le statut juridique

La réglementation des terrains et le statut juridique varient en fonction de leur emplacement géographique lorsqu’il s’agit d’implanter une centrale solaire. Les terrains, tels que les friches agricoles ou industrielles peuvent être soumis à des réglementations spécifiques qui émanent des autorités locales, comme les mairies, les régions ou les départements. Pour obtenir les autorisations nécessaires, telles que le permis de construire ou les autorisations environnementales, il est recommandé de s’adresser aux administrations locales.

Par ailleurs, différents types de baux sont associés aux terrains. Dans le cas où le développeur du projet solaire n’est pas le propriétaire du terrain, la conclusion d’un contrat d’occupation du sol avec le propriétaire foncier est requise pour permettre l’installation de la ferme solaire.

A lire également :

Calculer la rentabilité de 1 000 m² de panneaux solaires

Le calcul de la rentabilité de 1 000 m² de panneaux solaires nécessite une estimation préalable de l’ensoleillement du lieu, qui est directement liée à la puissance des panneaux. Le kWc (kilowatt-crête) est une unité de mesure représentant la puissance maximale qu’un panneau solaire photovoltaïque peut produire en une heure dans des conditions d’ensoleillement optimales. C’est la puissance de crête.

Lire aussi :   Pourquoi installer un élévateur plutôt qu'un ascenseur ?

En fonction de la région, la moitié nord de la France affiche une production moyenne d’électricité qui varie entre 1 000 et 1 200 kWh/kWc, dépendant de l’ensoleillement. Dans le sud du pays, où l’ensoleillement moyen est plus élevé, la production se situe entre 1 200 et 1 400 kWh/kWc.

A lire également :

Le coût d’installation pour une centrale photovoltaïque

Étant donné que chaque panneau solaire a une superficie moyenne de 1,7 m², environ 588 panneaux sont nécessaires pour couvrir 1 000 m² de terrain. L’installation d’une centrale solaire sur une prairie ou une friche agricole présente des avantages financiers et permet une rentabilité plus rapide par rapport à une installation sur toiture.

Les coûts estimés pour l’installation d’une centrale photovoltaïque de 1 000 m² s’élèvent à 200 000 euros, pour englober divers aspects tels que :

  • Le coût d’achat des panneaux, avec une dégressivité liée à l’effet d’échelle, se situant entre 100 et 300 €/m² pour une capacité installée dépassant les 100 kWc ;

    A lire également :

  • Les dépenses liées au matériel électrique, comprenant le câblage électrique et l’onduleur (coût de remplacement après 10 ans, estimé à 2 000 euros) ;

  • Les travaux d’installation et de sécurisation du parc photovoltaïque ;

  • Le coût de raccordement, variable selon les caractéristiques du terrain. La distance jusqu’au point de raccordement au réseau électrique voisin doit être considérée, car le coût d’investissement dépend en grande partie de cette distance, ne devant pas dépasser 25 % du coût total.

Avant d’initier un projet solaire, il est recommandé de solliciter plusieurs devis auprès de différents installateurs. La médiation d’un développeur de projet solaire, habitué à gérer l’ensemble des étapes et à contacter facilement les professionnels nécessaires, peut également être une option judicieuse.

A lire également :

Le rendement des panneaux solaires : jusqu’à 1 000 000 € pour 1000 m² de panneaux solaires 

Les panneaux solaires représentent une source remarquable d’énergie renouvelable. Ils peuvent être montés sur les toits des habitations ou des entreprises, produisant une quantité significative d’électricité. 

De plus, leur installation sur des terrains ou des champs permet de fournir de l’électricité aux communautés. Les panneaux solaires constituent ainsi un moyen exceptionnel de produire une énergie propre et renouvelable, contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

100 000 euros pour une surface de 1000 m²

Pour une surface de 1000 m², les panneaux solaires génèrent un revenu annuel d’environ 100 000 euros. Leur capacité à produire une quantité significative d’électricité en fait un investissement hautement rentable, offrant une solution excellente pour la production d’énergie propre et la diminution de votre empreinte carbone.

A lire également :

Un rendement moyen de 10 à 15 %

Le rendement des panneaux solaires est évident dans la rentabilité potentielle : 1000 m² de panneaux solaires peuvent générer un revenu annuel allant jusqu’à 1 000 000 €. Cela s’explique par le rendement moyen des panneaux solaires, qui se situe entre 10% et 15%. Il est important de noter que ces panneaux solaires peuvent maintenir leur efficacité pendant une période pouvant atteindre 25 ans.

Lire aussi :   Déménagerseul.com fait peau neuve

Les facteurs qui influencent le rendement énergétique

Le rendement énergétique d’un toit solaire est influencé par divers facteurs. En moyenne, 1000 m² de panneaux solaires peuvent générer environ 1 000 000 euros par an. Ce rendement dépend de la localisation du toit, de l’inclinaison, de l’exposition au soleil, du type de panneaux solaires utilisés et de leur efficacité. 

A lire également :

Le toit peut produire environ 1 000 kilowattheures (kWh) d’électricité par jour, soit environ 30 000 kWh par mois. Selon le tarif d’achat de l’électricité par EDF OA, cela peut représenter des économies d’environ 5670 euros par mois, soit environ 65 000 à 70 000 euros par an.

Quel est le temps nécessaire pour amortir un projet de ferme solaire ? 

Les panneaux solaires ont une durée de vie moyenne de 25 à 30 ans. Pendant les premières années de cette période, les coûts d’installation sont récupérés grâce à la vente d’électricité.

Un terrain de 1 000 m² représente environ 150 à 200 kWc de puissance installée. En considérant une simulation avec 175 kWc de production annuelle et un taux de conversion de 1 200 kWh par kWc installé (correspondant à un terrain dans le sud de la France), ces panneaux solaires génèrent environ 210 000 kWh d’électricité par an. Avec un tarif de rachat de l’électricité fixé à 0,12 euro par kWc pour cette taille d’exploitation, les revenus annuels sont d’environ 25 000 euros. On estime généralement que 1 000 m² de panneaux photovoltaïques seront amortis entre 8 et 10 ans, en fonction de l’installation.

A lire également :

En conclusion, la question déterminante de la rentabilité des panneaux solaires sur une surface de 1 000 m² trouve une réponse complexe et enrichissante. À travers une analyse approfondie, nous avons exploré les différentes facettes de l’installation solaire, de la technologie des panneaux aux aspects réglementaires, en passant par les considérations économiques.

L’énergie solaire, portée par une dynamique innovante, offre des solutions tant au niveau individuel que collectif. La diversité des technologies, des panneaux thermiques aux panneaux photovoltaïques, permet de répondre aux besoins spécifiques des installations, que ce soit pour alimenter en eau chaude sanitaire une habitation ou pour injecter de l’électricité dans le réseau national.

L’implémentation de fermes solaires sur des terrains de plus de 1 000 m² requiert une étude minutieuse de faisabilité, prenant en compte des paramètres tels que l’orientation, la topographie, et la présence d’eau souterraine. Le choix entre une installation au sol ou sur toit impacte également la densité de puissance et, par conséquent, la superficie nécessaire pour atteindre une capacité donnée.

A lire également :