Constituer une cave à vins : l’essentiel à savoir pour y arriver !

Amateur de vin, vous souhaitez constituer votre propre cave. Seul problème, vous ignorez comment vous y prendre. Vous vous demandez quels vins seraient adéquats, sur la base de quels critères les choisir, le budget à prévoir, etc. Plus de soucis à vous faire ! Dans cet article, nous vous aidons à répondre à ces questions.

Définir les vins à mettre dans sa cave

Le choix des vins devant composer votre cave doit être guidé par votre préférence, vos goûts et votre passion. Les vins produits par le vignoble haut medoc pourraient par exemple constituer un excellent choix. Et pour bien faire, votre cave doit comprendre aussi bien des vins à consommation immédiate que des vins de garde.

Les vins à consommation immédiate

Vous n’aurez qu’à composer une collection qui saura s’adapter à n’importe quelle occasion. Il peut s’agir d’un éventail de rouges ou de champagnes bruts.

A lire également : Comment aménager sa cave en s’inspirant des cavistes professionnels

Les vins de garde

Pour les vins de garde, on distingue : les bordeaux du vignoble pomerol, les bourgognes et la vallée de Loire. Pour les bordeaux, vous pourrez opter pour les vins comme :

  • Château la Renaissance ;
  • Château Clinet ;
  • Château la Croix Saint-Gorges ;
  • Château Cantelauze ;
  • Etc.
Lire aussi :   4 méthodes d’obtenir un meilleur tarif assurance emprunteur

Quid de l’assortiment ?

Dans une cave à vins, on retrouve essentiellement les vins de garde qui occupent 85 % de l’assortiment. Ils sont en effet des vins conservables sur plusieurs années. Les 15 % restants sont réservés aux vins qui ne sont pas conservables pendant longtemps. Concernant les couleurs, il faut plus miser sur le rouge (au moins 65 %). Les 25 % restant pour le blanc.

Pour le budget, retenez que vous n’êtes pas tenu de choisir que des vins chers. Vous pouvez bien aussi trouver de bons vins à des prix attrayants et en ajouter à votre collection. En gros, optez pour un mélange de vins chers et moins chers.

A lire également : Que devez-vous savoir pour débarrasser efficacement votre cave en Île-de-France ?

Créer un environnement adapté

Le choix du type de cave à vins dépend de l’espace dont vous disposez. Cave en dur ou cave électrique, la possibilité de conservation des vins reste la condition première à respecter pour installer sa cave à vins.

En effet, les bouteilles doivent être conservées de façon horizontale avec un niveau d’humidité compris entre 50 et 80 %. Il ne doit pas y avoir de vibration. Pas de lumière non plus ; ou s’il devait en avoir, elle doit être de faible intensité. Aussi, faut-il souligner que la température ambiante régnant dans la cave doit être comprise entre 11°C et 14°C. Si vous optez pour une cave à vins électrique, les questions de capacité, de température, de type de porte et autres doivent être considérées.

Lire aussi :   Le luxe de l'eau pure à domicile : La filtration à votre portée

En effet, la capacité d’une cave de service n’est pas celle d’une cave de vieillissement. La première a la capacité de contenir un nombre de bouteilles compris entre 6 et 50. La seconde en revanche offre plus de possibilités de stockage ; jusqu’à 300 bouteilles environ. Par conséquent, il serait bien de connaître à l’avance le nombre de bouteilles que vous envisagez de conserver.

A lire également : Les astuces pour se rafraîchir en été

S’agissant de la température, elle peut varier selon la disposition des bouteilles. Parlant de porte, il en existe deux types : les portes vitrées et les portes pleines. Celles vitrées consomment plus d’électricité à l’opposé de celles pleines. Pour les caves de vieillissement, il serait opportun d’opter pour les portes pleines.