U8hs8bza5zykytmkxw05

Extension maison : ce que vous devez savoir avant de vous lancer

Votre maison vous semble assez petite pour abriter toute votre famille ? Pas de panique. Il y a une solution à votre souci : l’extension de maison. Eh oui, vous pouvez très bien étendre votre maison de sorte que cela puisse convenir au confort et à la qualité que vous cherchez.

Quel type d’extension entreprendre ?

La première chose que vous devez assurer avant de vous lancer dans des travaux d’extension de maison est de bien choisir le type d’extension que vous désirez faire entreprendre. Si vous y faites bien attention, vous allez sortir moins d’argent que pour un déménagement. Vous avez le choix entre les différents types d’extension suivants en fonction de vos attentes et de votre préférence :

La surélévation de toiture ;

L’aménagement de combles ;

La création d’une pièce supplémentaire de plain-pied ;

A lire également : Extension de maison : avez-vous pensé à ces solutions originales ?

Ou l’ajout d’un simple pergola ou d’une véranda classique.

En tant que propriétaire, vous êtes le seul à savoir et pouvoir décider sur le type d’extension de votre maison. Sur ce, réfléchissez à plusieurs reprises car cette modification sera définitive et aura donc un impact sur l’aspect extérieur de votre logement.

Une extension de maison neuve ou ancienne ?

Vous devez aussi connaître que, comme pour construire une maison, l’extension immobilière se réfère à certains règlements. Eh oui, sachez que les réglementations diffèrent en fonction de l’état de la maison que vous souhaitez étendre.

Lire aussi :   La meilleure manière de conduire des travaux

En effet, si votre maison est en cours de construction ou vient d’être achevée, vous aurez besoin d’un permis de construire pour les travaux d’extension dépassant les 170 m2 ou si vous ajoutez 20m2 de surface à votre sol. Par contre, dans l’immobilier ancien, le permis de construire n’est pas obligatoire et même si les travaux entraînent la création d’une surface de plancher supplémentaire de plus de 20m2.

A lire également : Quels sont les professionnels habilités à construire votre extension de maison ?

Sur ce, si vous ne disposez pas de permis de construire, il vous sera impossible de réaliser des travaux d’extension sur un immeuble ou sur une partie d’un immeuble déclaré « monument historique ».

Dans quel cas une déclaration de travaux peut-elle servir ?

Outre le permis de construire, l’on pourrait également vous demander de faire une déclaration de travaux si vous désirez faire étendre votre maison. Contrairement à ce que vous pouvez penser, ce document peut vous servir de support à votre municipalité pour vérifier si votre extension suit bien les normes en vigueur.

Et n’oubliez pas non plus que dans certaines régions, des contrôles peuvent avoir lieu et cette déclaration va vous aider. Sans cette déclaration, vous pouvez également ne pas réussir à vendre votre bien. Bref, la déclaration de travaux d’extension est nécessaire dans les cas suivants :

A lire également : Pourquoi choisir le bois pour votre extension de maison ?

Lire aussi :   Les avantages de la carte fidélité Leroy Merlin : ce que vous devez savoir

Les constructions créant une surface au sol de plus de 5m2 mais qui est inférieure ou égale à 20m2 ;

Les constructions dont la hauteur est supérieure à 12 m et dont la surface de plancher est inférieure à 5m2 ;

Les murs hauts de plus de 2 m ;

Les châssis et serres hauts de 1,80 m à 4 m, et dont la surface au sol est supérieure à 2 000 m2 ;

Tout travaux modifiant l’aspect extérieur d’un bâtiment ;

Tout travaux intérieurs dans les secteurs sauvegardés sans modification de l’aspect extérieur ni du volume existant ;

Et tout travaux d’extension entraînant la création d’une surface de plancher de plus de 5m2 et moins de 20 m2.