Comment organiser un vide-maison avec succès ?Comment organiser un vide-maison avec succès ?

Comment organiser un vide-maison ? Conseils pratiques pour une vente efficace

Vous voulez savoir comment organiser un vide-maison ? Suivez notre guide pour le réussir et réaliser une vente efficace. De la déclaration préalable à la présentation des articles, découvrez nos conseils pratiques pour faciliter le processus et maximiser vos ventes.

Un vide-maison, qu’est-ce que c’est ?  

Le vide-maison est une solution idéale, surtout si vous avez des objets volumineux à écouler. Il consiste à la mise en vente de l’ensemble de l’électroménager et des articles présents dans votre domicile. Organiser un vide-maison, c’est aussi se rendre à la visite de ce type de ventes pour dénicher de bonnes affaires. Contrairement aux vide-greniers qui se tiennent sur la voie publique, les vide-maisons se déroulent chez un particulier après une demande préalable adressée à la mairie.

A lire également : Vendre sa maison : pourquoi faire appel à un notaire ?

Faites des économies et libérez de l’espace grâce à un vide-maison

Le vide-maison vous offre l’opportunité de vendre les meubles de votre maison pour la libérer. En plus de simplifier la vie de votre voisinage avec l’accès à vos biens, cette démarche peut également générer des bénéfices. Les économies ainsi réalisées peuvent même être réinvesties pour financer l’acquisition de votre prochain mobilier. 

Ainsi, un vide-maison consiste à la vente d’une partie ou de la totalité de ses meubles directement chez soi ou via des plateformes spécialisées.

Le vide-maison, une pratique encore peu connue en France

Lorsqu’il s’agit de vendre des meubles d’occasion, plusieurs options s’offrent aux particuliers, telles que les foires, les brocantes, les vide-greniers et les marchés aux puces. Moins répandu en France mais solidement ancré dans la tradition canadienne, le concept de vente de garage est assimilé au vide-maison dans l’Hexagone. La distinction majeure réside dans le lieu où se déroule l’exposition des articles à vendre.

A lire également : Débarras de maison à Lyon : que faire des encombrants ?

Quelques différences par rapport au vide-grenier

À la différence du vide-grenier où ce sont les vendeurs qui se déplacent, le vide-maison invite les acheteurs à se rendre directement au domicile de l’organisateur. Bien que l’origine historique de cette pratique demeure floue, le vide-maison connaît une popularité mondiale.

Acheteurs comme vendeurs sont séduits depuis plusieurs années par cette méthode où les meubles d’occasion peuvent être exposés aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur de la maison.

Quels objets vendre lors d’un vide-maison ?

L’organisation d’un vide-maison nécessite en premier lieu de l’ordre et une approche méthodique. Le tri initial dans vos meubles est essentiel. Décidez des articles que vous souhaitez vendre et de ceux que vous envisagez éventuellement de conserver.

A lire également : Estimer sa maison soi-même : comment s’y prendre ?

Bien choisir les objets à mettre en vente

Dans le cadre d’un vide-maison, pratiquement tout peut être vendu, à l’exception des articles alimentaires et des objets neufs. Que ce soit une table basse ou un réfrigérateur, la plupart des éléments mobiliers peuvent être mis en vente. 

Toutefois, demandez-vous si l’article que vous envisagez de vendre est suffisamment en bon état pour attirer l’attention, ou s’il présente des défauts qui le rendraient « inutilisable ». Par exemple, il n’est pas judicieux de proposer à la vente une machine à laver sans tambour ou une table de chevet dépourvue d’un pied.

Lire aussi :   3 critères à prendre en compte pour choisir un matelas

Les questions clés à se poser pour le choix des meubles à vendre

Les meubles et les appareils électroménagers constituent les deux premières catégories qui représentent la majeure partie des articles lors d’un vide-maison

A lire également : Aménager sa salle à manger : nos conseils pour la rendre moderne

Comment choisir les biens à vendre ? La première règle avant de vendre des meubles ou des appareils électroménagers est de dresser un inventaire.

  • Pourquoi tenez-vous à conserver certains meubles ? 

  • Quels sont les meubles que vous souhaitez vendre ? 

  • Ceux que vous prévoyez de conserver ? 

  • Envisagez-vous réellement de les réutiliser ? 

Établissez une liste exhaustive de tous les articles à mettre en vente et posez-vous trois questions clés :

  1. Correspondent-ils à votre mode de vie actuel ?

  2. Sont-ils toujours en état d’utilisation ?

  3. Auraient-ils leur place dans votre nouveau logement ou décor ?

Considérer la catégorie pour la décote de la valeur

Une fois ces questions résolues, vous disposerez d’une liste complète des meubles à mettre en vente lors de votre vide-maison. À quel prix les revendre ? La décote de la valeur de vos biens dépend principalement de la catégorie à laquelle ils appartiennent. 

A lire également : Comment estimer la valeur locative d’un logement ?

Par exemple, une commode en bois conservera davantage de sa valeur qu’un canapé en tissu. Tous les meubles ou articles d’assise subiront une dépréciation importante au fil du temps, car ils ont tendance à s’abîmer plus rapidement.

Quelques astuces pour obtenir un maximum de bénéfices

Il est également essentiel de partir du principe qu’un meuble d’occasion perd au moins 50 % de sa valeur par rapport à son état neuf dès sa sortie du magasin. Que vous le revendiez quatre mois ou six ans après son achat, ce principe reste le même. Par exemple, un canapé acheté 1100 € aura une valeur de revente d’environ 350 €.

Comment la vente de meubles usagés contribue à l’achat de votre nouveau mobilier ?

Malgré cette dépréciation, la vente de vos meubles peut contribuer au financement d’une partie de votre nouveau mobilier, représentant jusqu’à 30 % du prix d’achat d’un canapé neuf.

A lire également : Comment donner du style à votre maison avec des meubles sur mesure ?

Estimer la valeur des meubles d’un vide-maison peut être délicat, c’est pourquoi des outils gratuits d’évaluation sont disponibles, tels que l’Estimateur. Il vous suffit d’indiquer le type du bien, son état, la date d’achat et l’outil calcule la juste valeur de votre meuble, éliminant ainsi les risques de sur ou sous-estimation. Vous êtes assuré de vendre au juste prix !

Les jouets et vêtements, des articles facilement écoulés

Les vêtements et les jouets constituent les deux dernières catégories. Ils représentent les articles plus petits, sont souvent vendus à des prix abordables et plus facilement écoulés. 

Cependant, pour vendre des vêtements et des jouets, le vide-maison n’est pas la meilleure option. Il est plutôt recommandé d’opter pour une brocante, un vide-grenier ou une plateforme spécialisée en ligne. Notez que sur les plateformes, la demande est plus forte et les articles se vendent plus rapidement qu’au milieu de meubles ou d’autres électroménagers.

A lire également :

Lire aussi :   Faut-il poser du carrelage sur plot ?

Les étapes pour organiser soi-même un vide-maison 

Simplifiez-vous la tâche avec une checklist ! Le désavantage du vide-maison réside dans l’énorme organisation qu’il exige. La fatigue et le stress peuvent s’accumuler pour transformer votre vide-maison en une expérience désagréable. Toutefois, avec une checklist bien établie, cela peut devenir une tâche aisée.

Première étape : Demandez une déclaration de vente 

L’organisation d’un vide-maison chez soi est indéniablement utile pour vendre divers objets et meubles, qu’ils soient anciens ou modernes. Cependant, votre vente doit respecter des règles. 

Il est donc recommandé de prendre connaissance des réglementations essentielles pour l’organisation d’un vide-maison en tant que particulier. Ces règles sont strictes et leur non-respect peut entraîner des sanctions. Pour en savoir plus sur la réglementation, consultez notre article dédié.

A lire également :

Seconde étape : Assurez-vous d’une visibilité optimale

La communication est une étape incontournable pour le succès d’un vide-maison. Pour faire connaître votre vide-maison, diffusez largement votre annonce ou votre affiche. UNe telle solution vous permettra de fournir toutes les informations pertinentes, telles que les horaires, l’adresse ou encore les modes de paiement acceptés. 

À partir d’au moins 7 jours avant votre vide-maison, boostez votre visibilité en déployant différentes stratégies. Placez des affiches chez les commerçants locaux, diffusez des annonces sur des plateformes spécialisées, telles que vide-maisons.org, et informez votre cercle proche. 

Exploitez les réseaux sociaux, tels que Facebook ou Google Plus, et utilisez des affichettes sur les pare-brise des voitures. Vous pouvez également partager des tracts distribués dans les boîtes aux lettres du quartier. 

A lire également :

N’oubliez pas de publier une annonce sur leboncoin.fr. La veille de l’événement, facilitez le trajet de vos visiteurs en signalant l’itinéraire avec des petits panneaux directionnels dans votre rue et aux carrefours principaux du quartier. Ajoutez une touche festive grâce à quelques ballons à l’entrée de votre maison.

Troisième étape : Sélectionnez le bon lieu d’exposition

L’emplacement de votre vide-maison est une décision importante. Vous avez le choix entre différentes options. Organiser l’événement dans votre jardin peut être plaisant, mais il est essentiel de prendre en compte les aléas climatiques. Pour cela, prévoyez des bâches plastiques et des parasols. 

Une alternative consiste à opter pour une pièce de votre domicile, mais cela implique d’ouvrir votre intimité à des visiteurs inconnus. Enfin, le garage représente également un excellent choix pour accueillir votre vide-maison.

A lire également :

Quatrième étape : Mettez en valeur les articles à vendre

Procurez-vous des tréteaux et une grande planche d’environ deux mètres dans un magasin de bricolage local. Elle constituera une table pour exposer les articles que vous souhaitez vendre. En extérieur, vous avez également la possibilité de disposer des objets directement au sol, en les recouvrant d’une couverture ou d’une bâche plastique.

Organisez la présentation des objets par catégorie : vaisselle, vélos, livres, vêtements, meubles, objets décoratifs, etc.

Mettez en avant les articles dont les prix sont particulièrement attractifs pour capter le regard des passants. Vous pouvez même offrir quelques objets gratuitement pour susciter l’intérêt des visiteurs.

Lire aussi :   Sécurité et élégance : Choisir le portail battant Alu pour votre maison

Cinquième étape : Mettez les prix en évidence sur chaque article

Cette étape peut être chronophage, mais il est essentiel d’étiqueter chaque objet. Évitez d’être trop gourmand dans la fixation des prix pour favoriser les ventes. Consultez les tarifs pratiqués sur des sites, tels que leboncoin.fr. 

A lire également :

Soyez prêt à négocier, et en cours de journée, envisagez de réduire les prix. Les prix doivent être visibles de loin, utilisez donc des gros marqueurs ou des étiquettes fluo.

Sixième étape : Prenez tous les équipements nécessaires

Voici les équipements essentiels pour assurer le bon déroulement de votre vide-maison :

  • Du café, une boisson fraîche et quelques verres en plastique pour créer une ambiance conviviale.

  • Des sacs plastiques ou des petits cartons pour permettre aux acheteurs de transporter facilement leurs acquisitions. Prévoyez également des vieux journaux pour emballer les bibelots ou la vaisselle.

  • Une prise de courant, une rallonge, des piles pour démontrer le bon fonctionnement de vos objets.

  • Gardez à portée de main du scotch, un marqueur, des crayons, une calculatrice et des feuilles blanches.

    A lire également :

  • De la monnaie : passez à la banque pour obtenir des pièces de 2 euros, 1 euro et 50 centimes, ainsi que quelques billets de 10 euros et 5 euros. Il serait regrettable de perdre une vente, faute de monnaie. Prévoyez une petite caisse pour la monnaie, et gardez les billets avec vous, par exemple dans un sac banane ou vos poches.

  • Si votre vide-maison se déroule en extérieur, prévoyez des parasols ou des bâches en cas d’intempéries.

Septième étape : Recyclez, jetez ou louez une benne

Une fois la vente terminée, il peut rester quelques invendus. Si votre vide-maison est limité dans le temps, vous devrez trouver des solutions pour vous débarrasser de ce qui reste conformément aux règles.

Louer une benne est la meilleure option dans ce cas. Il existe de nombreuses entreprises qui proposent ce service. Néanmoins, si vous ne trouvez pas ce qu’il vous faut, contactez la mairie de votre commune pour vérifier les possibilités de location. 

A lire également :

Avant de remplir la benne, assurez-vous de bien comprendre son fonctionnement pour éviter tout incident lors de votre trajet vers la déchetterie ou le service de désencombrement de votre commune. Remplissez ensuite la benne avec les invendus. Une fois pleine, rendez-vous au service dédié de votre secteur et demandez l’aide d’un agent spécialisé pour être sûr que les biens sont recyclés ou éliminés correctement.

Il existe également diverses façons de recycler les meubles invendus. Par exemple, certaines enseignes effectuent des opérations de « recyclage de meubles » qui génèrent des bons d’achat pour des articles neufs en échange. Du côté des professionnels, le mobilier peut être recyclé gratuitement par le biais d’organismes agréés.

A lire également :

 

En conclusion, organiser un vide-maison réussi demande une préparation minutieuse, de l’autorisation en mairie à la présentation des objets. C’est une opportunité de libérer votre espace tout en générant des bénéfices. Suivez nos conseils pratiques pour maximiser vos ventes et simplifier le processus. Ainsi, vous profiterez d’une expérience efficace et enrichissante.