Les matériaux de construction écologique

Les matériaux de construction écologique

La majorité des matériaux utilisés dans la construction des différentes habitations étant synthétiques, ils peuvent avoir des impacts négatifs sur l’environnement. Néanmoins, utiliser des matériaux écologiques est une solution envisageable pour corriger cet état de choses. Il urge donc de connaître ceux-ci.

Les matériaux organiques

Parmi les matériaux écologiques organiques, vous pourrez utiliser le bois ou encore le liège.

Le bois

Le bois est doté d’une structure lui permettant d’économiser de l’énergie. Naturel et bon isolant thermique, il est facile d’entretien et résiste à l’attaque des acariens. Sa performance thermique en fait le matériau le plus utilisé. En plus de réduire considérablement les risques d’allergie, il isole 15 fois mieux que le béton.

En savoir plus sur notre article : https://www.lamaisondechloe.fr/decouvrez-le-steico-flex-un-isolant-innovant-en-fibre-de-bois/

La paille

C’est un matériau dont le coût est au prime abord une attraction. Pas plus de 2 euros la botte, elle est utilisée pour remplir les ossatures de bois et est un isolant thermique dont la performance est au-delà de la moyenne.

Le liège

C’est un matériau de grande qualité, alliant légèreté, caractère imputrescible, hydrofuge et ignifuge. Il est de loin le matériau organique le plus résistant et le moins sujet aux attaques de champignons et autres. Il présente de bonnes performances d’isolation phonique et thermique.

Le chanvre

La culture de cette plante ne nécessite pas d’apport d’engrais chimique. Ses tiges sont très résistantes et peuvent servir de matériau de construction. Lorsque les débris sont mélangés à de la chaux (utilisée comme liant) vous obtenez un béton avec une bonne isolation thermique et phonique.

Le parpaing en bois

Il est développé en base de sciures ou d’arbres tombés, des débris de sciage et autres bois non abattus. Il présente l’avantage d’être naturel et léger plus que le parpaing en béton et offre des facilités dans son utilisation.

Les matériaux non organiques

Ils rassemblent généralement les briques.

Les briques en terre cuite

Elles sont fabriquées en argile cuite à température élevée. S’il existe deux types (les creuses et les pleines), ce sont les creuses qui sont utilisées pour la construction, tandis que les pleines sont utilisées pour la finition. Elles offrent une très grande résistance avec à la clé, un véritable confort thermique 2 fois mieux que le parpaing.

Les briques monomurs

Se différenciant de la brique en terre cuite par sa structure alvéolée, elle contient plus d’air. Il reste un matériau sain et écologique avec des capacités d’isolations non négligeables. Sa résistance thermique est par ailleurs plus de 2 fois supérieure au parpaing.

Les matériaux mixtes

Ils sont assez nombreux. Cependant, on y retrouve aussi certaines briques.

Les briques en terre compressée

Elles sont un mélange d’argile, de ciment et/ou de chaux compressés dans une presse et recyclables. Non chauffées à haute température, elles sont réputées pour leur aptitude à réguler l’humidité de l’air. Opter pour ce matériau, c’est se protéger contre les rayonnements à haute fréquence.

Les briques silicocalcaires

Obtenues par le mélange de chaux, de sable siliceux et de calcaire, ces types de briques se démarquent par leur forte résistance au feu et leur bonne isolation phonique. En plus de leur couleur blanche qui fait leur charme, elles peuvent maintenir une température ambiante optimale grâce à leur potentiel d’accumulation.

Le ciment à bas carbone

Si l’émission des gaz à effet de serre observée lors de la conception des bétons est due à la présence du clinker comme expliqué par cette entreprise Vendéenne, vous pouvez utiliser des ciments à bas carbone exempts de clinker. Ils ont un bilan carbone 5 fois moins que les ciments conventionnels.