Vahk1dtfoqpsqqmun7ux

Remplacer sa chaudière en 2022 : Les aides du gouvernement en 2022

Il s’agit d’une démarche pour rendre votre chaudière plus écologique mais également améliorer le confort thermique.

Par la même occasion, les dépenses liées à la consommation d’électricité ou de gaz vont diminuer considérablement avec le changement de la chaudière.

Ce n’est pas seulement l’Etat qui octroie des aides pour ce type de rénovation. Il existe également des subventions privées qui peuvent aussi être profitables.

L’aide publique pour changer sa chaudière

La principale aide pour la rénovation énergétique accordée par l’État est MaPrimeRenov’. Il s’agit d’une aide conventionnée qui est déterminée en fonction du revenu de chaque foyer demandeur et de la composition de la famille. Il est donc nécessaire de déclarer son revenu fiscal pour pouvoir prétendre à cet avantage.

La prime est donc classée suivant un revenu très modeste, modeste ou intermédiaire. A propos du montant, les forfaits oscillent entre 800 et 10 000 euros en fonction des équipements

A lire également : Combien coûte l’entretien d’une chaudière ?

Pour vous donner une idée sur le montant de l’aide pour chaque type de chaudière, prenons l’exemple d’un revenu modeste. 

Le remplacement d’une chaudière en une pompe à chaleur air/eau bénéficie d’une aide s’élevant à 4 000 euros.

Par contre, une pompe à chaleur géothermique obtient 9 000 euros. Le montant est de 7 500 euros pour une chaudière à bois bûches alors qu’une chaudière à granulés ou plaquettes profite de 9 000 euros.

Pour une chaudière à gaz, il est de 800 euros. Il en est de même pour la dépose d’une cuve en fioul. D’ailleurs, l’objectif de l’Etat est de réduire le nombre de chaudières qui utilise le fioul. Il envisage même d’interdire son utilisation d’ici quelques années

Pour compléter ces appuis, MaPrimeRénov’ accorde un bonus de 1 000 euros pour le remplacement d’une chaudière à gaz ou au fioul par une chaudière bois à granulés ou bûches. 

A lire également : Comment entretenir votre chaudière ?

Lire aussi :   Quels sont les avantages des meubles en bois exotique de Bali ?

Les pompes à chaleur peuvent aussi en bénéficier. Cette décision a été mise en vigueur depuis le 15 Avril 2022. Elle ne prendra fin qu’à la fin de l’année. 

Concernant les démarches à suivre pour obtenir cette aide, il faut tout d’abord créer un compte sur le site gouvernemental de MaPrimeRenov’.

Il faut ensuite fournir les pièces justificatives telles que le devis du professionnel, le revenu fiscal inscrit sur la fiche d’imposition ainsi que les informations sur le logement.

En faisant une demande sur ce site, vous recevrez une réponse dans un délai de 15 jours. L’attente peut être de plusieurs semaines quand le trafic est saturé. 

Pour un logement donné, le plafond du dispositif MaPrimeRenov’ est de 20 000 euros sur une durée de 5 ans. L’avantage de cette aide, c’est qu’elle peut être cumulée avec les autres dispositifs ci-dessous. 

A lire également : Combien prévoir pour l’installation du chauffage dans son habitat ?

A part MaPrimeRénov’, il y a certaines collectivités territoriales qui accordent un coup de pouce aux particuliers pour le changement de leurs chaudières. Prenons l’exemple du Fond Air qui a mis en place une aide financière pouvant aller jusqu’à 2 000 euros. 

L’aide privée pour changer sa chaudière

Le remplacement d’une chaudière peut bénéficier d’une aide privée qui est principalement représenté par les Certificats Economies d’Energie ou CEE.

Il s’agit d’une aide que certains organismes spécialisés délivrent. Même si l’aide est privée, le programme est toujours initié par le gouvernement. Le but est d’encourager les foyers français à effectuer des travaux de rénovation énergétique en optant pour des équipements moins énergivores. 

Comme organismes délivreurs, vous avez par exemple le choix entre Effy ou PassRénov’. Les fournisseurs d’énergie ou encore les grandes surfaces de bricolage peuvent également remettre des CEE.

A lire également : Qui peut bénéficier de l’isolation à 1 euro ?

Lire aussi :   Canapé convertible : Confort et praticité réunis

Il y a mêmedes artisans qui proposent un CEE en accordant une aide sous forme de réduction sur le devis initial. 

Comme MaPrimeRénov’, les organismes délivreurs de CEE prennent en compte le revenu du demandeur pour déterminer le montant de l’aide. Cependant, elle n’exclut pas les foyers les plus aisés.

Le remplacement d’une vieille chaudière au charbon, au fioul ou au gaz par un équipement plus performant peut ainsi bénéficier d’un coup de pouce avec un montant qui est réellement intéressant.

L’aide est seulement subdivisée en 2 catégories à savoir pour les revenus modestes et pour ceux qui sont sans conditions. 

Pour un revenu modeste, le remplacement d’une chaudière en un chauffage solaire ou une chaudière biomassse est éligible à une aide s’élevant à 4 000 euros.

Il en est de même pour une pompe à chaleur que ce soit air/eau, eau/eau ou hybride. L’option d’un réseau de chaleur qui utilise de l’énergie renouvelable bénéficie d’une aide de 700 euros. Par contre, celle d’une chaudière gaz à haut rendement n’est que de 250 euros. 

A lire également : Les services d’un plombier chauffagiste

En ce qui concerne les démarches pour obtenir une aide sous forme de CEE, vous devez d’abord choisir un fournisseur. Par la suite, vous n’avez qu’à lui fournir un dossier et signer le devis. Le versement peut se faire en seulement deux semaines. Parfois, cela peut prendre plusieurs mois. 

Les autres dispositifs qui accordent de l’aide pour le changement de sa chaudière

L’aide pour le changement de sa chaudière n’est pas forcément sous forme d’argent. Il existe également des coups de pouce qui favorisent l’investissement dans un nouveau système de chauffage. Vous avez alors le choix entre le TVA réduit et l’Eco prêt à taux zéro.

A propos du TVA réduit, il s’agit d’un dispositif qui accorde une réduction à 5,5% au moment de l’achat des fournitures et du paiement de la main d’œuvre pour la pose.

A lire également : Volets roulants à Boulogne Billancourt : normes, prix et aides pour les installer

Lire aussi :   Passion bricolage et travail du bois. Ça marche mieux avec de bonnes fraises

L’avantage, c’est que vous n’avez pas besoin d’une longue démarche pour pouvoir en bénéficier. En effet, la réduction du TVA est appliquée directement sur le devis.

Et par-dessus tout, l’octroi de cette aide est sans conditions de ressource. Cependant, ce ne sont pas tous les systèmes de chauffage qui peuvent bénéficier du TVA réduit à 5,5%. Il y a par exemple la pompe à chaleur qui n’est pas éligible à ce dispositif. 

Quant à l’Eco prêt à taux zéro, il s’agit d’un financement pour les travaux de rénovation énergétique sous forme d’un prêt sans intérêt.

La particularité de ce dispositif d’aide, c’est que vous n’avez pas besoin d’avoir un apport initial pour effectuer le remplacement de votre chaudière. Effectivement, vous pouvez directement financer les travaux grâce à l’emprunt que vous faites. 

A lire également :

La seule condition que les établissements emprunteurs exigent, c’est le remboursement du montant emprunté dans un délai de 20 ans. Par ailleurs, il est possible d’augmenter l’emprunt en fonction du nombre de travaux à entreprendre. 

Le montant maximum accordé est de 15 000 euros pour une action menée. Par contre, si vous voulez entamer deux types de travaux en même temps, vous pouvez profiter de 25 000 euros. Avec 3 travaux, vous aurez droit à 30 000 euros. 

La démarche pour avoir ce prêt est simple. Vous devez tout d’abord aller sur le site du service public de votre choix pour pouvoir extraire le formulaire emprunteur.

Après l’avoir rempli, il ne reste plus qu’à le déposer chez le banquier. Il se chargera de vous indiquer la suite de la marche à suivre.