Eraxc4aytwiuepptoquz

Tout savoir sur le vieillissement du bardage en bois naturel

Le bardage consiste à recouvrir les murs extérieurs d’une habitation ou d’un bâtiment d’un autre type de matériau autre que la brique. En effet, le bois représente une matière très prisée qui grâce à ses atouts naturels offre un aspect plus esthétique et attrayant à une maison. Cependant, au fil du temps, le bardage en bois naturel commence à présenter des signes de vieillissement malgré sa résistance. Cela est bien entendu dû à plusieurs facteurs puisqu’il est la plupart du temps exposé au soleil, au vent et à la pluie. 

La durée de vie d’un bardage en bois naturel                                              

Plusieurs facteurs déterminent le temps que mettra un bardage en bois naturel à se dégrader. Pour le bois compte tenu de sa classe, aucun souci ne se pose. Le bardage en bois naturel peut mettre plusieurs années, voire 40 à 60 ans avant de se flétrir. Néanmoins, pour les autres essences, dès que le bois est coupé de l’arbre, le processus de dégradation débute. Pour une bonne durée de vie, ces essences de bois doivent être impérativement et correctement traitées puis bien entretenues compte tenu de leurs différentes classes.

Les différentes causes du vieillissement d’un bardage en bois

Pour apporter une touche de finition, lorsque le bardage en bois naturel ou en composite est mis en place, il est exposé aux intempéries. La pluie, l’humidité et le soleil portent atteinte aux propriétés de la matière au fil du temps, qu’il soit naturel ou pas. Les premiers signes qui s’observent sont la coloration qui commence à s’altérer en présentant une couleur brune temporaire. Cela est dû à l’oxydation des résidus de bois qui remontent à la surface. Par la suite, l’exposition au soleil dégrade la surface du bois et avec l’humidité, elle devient grise. Dans le même temps, elle devient rugueuse au toucher. Ces différents effets caractérisent le processus de vieillissement du bois.

Par ailleurs, le bardage de bois lorsqu’il n’est pas bien traité peut être facilement atteint non seulement de vieillissement, mais de pourriture. Il est exposé aux insectes xylophages ainsi qu’aux champignons. De ce fait, un meilleur traitement du bois quelle que soit sa classe ou son origine réduira le risque de pourriture et de vieillissement.

Il est toutefois important de noter que le processus d’altération est tout à fait normal. Il se distingue de la pourriture des bardages en bois dû aux insectes et au champignon. Le bois lorsqu’il est correctement traité vieillit magnifiquement.

Les facteurs qui influencent le vieillissement d’un bardage en bois naturel

Le vieillissement d’un bardage en bois naturel est influencé par plusieurs facteurs : l’emplacement de l’habitation, l’humidité, la conception de l’habitation.

L’emplacement de votre habitation

Le bois naturel comme toutes les autres essences de bois subiront aussi des modifications en fonction de l’emplacement de votre habitation. En effet, si celle-ci se trouve au sommet d’une colline ou dans un environnement chaud, il est évident que les défauts peuvent apparaître bien plus tôt que prévu. Dans l’éventualité où vous avez prévu d’aménager dans un endroit exposé à des vents violents, il est préférable que votre installation du bardage soit sur un côté plus abrité de votre habitation. L’ombre réduit de même les effets de vieillissement du bardage de bois

Par ailleurs, dans les zones où les fortes précipitations sont récurrentes, votre bardage de bois peut devenir gris en un laps de temps. Dans les zones sèches par contre, le processus est susceptible d’être plus lent. En outre, les murs orientés vers le sud-ouest s’altèrent plus rapidement à cause de leurs expositions permanentes au soleil. Tandis que les murs orientés vers le nord s’altèrent plus lentement et uniformément. Pour éviter tout contact avec les insectes et les sols humides, arrêtez votre bardage de bois à environ 150-250 mm du sol.

L’humidité

Le vieillissement du bardage de bois est toutefois dû aux conditions climatiques extérieures et de l’emplacement de votre maison comme mentionné un peu plus haut. Une habitation située en bordure de mer ou qui est en contact permanent avec l’eau est plus susceptible de vieillir plus vite. Plusieurs exemples peuvent l’illustrer. C’est le cas par exemple de la neige qui peut s’accumuler sur le bois et lorsqu’elle fondra apportera de l’eau. Par ailleurs, il faut noter aussi que la teneur en humidité de l’air affecte aussi le bardage du bois naturel. Lorsque l’humidité de l’air excède 90 %, le bois commence à se détériorer très rapidement. 

En effet, des craquelures (ouvertures de fissure à la surface du bois) et des déformations peuvent se former. De plus, lorsque l’humidité de l’air augmente, le bois absorbe la vapeur d’eau. Cette absorption excessive de l’eau fait gonfler le bois et il rétrécit au fur et à mesure lorsqu’il libère l’humidité. Lors de l’installation du bardage de bois naturel, il doit avoir un soutien dans l’architecture de support pour la ventilation. Ainsi, vous obtenez un bon drainage sur vos murs. De même, surplomber l’avant-toit peut protéger le bardage de bois contre l’humidité exagérée.

La conception des habitations

La conception de votre habitation déterminera aussi la façon dont le bardage de bois naturel subira des dommages au fil du temps. L’aspect de votre maison influencera l’impact que la pluie aura sur lui. Les bâtiments qui ne disposent pas d’avant-toits ont tendance à être toujours humidifiés au sommet, plus précisément dans les coins extérieurs. Cela peut provoquer une altération plus rapide de ces parties que d’autres zones du mur. 

Par contre, pour les habitations qui disposent d’avant-toits, une altération non uniforme peut s’effectuer à moins que les couvertures abritent tout le mur. Puisque la lumière du soleil ne pourra en aucun cas atteindre les zones sous ces surfaces. Par ailleurs, il peut aussi y avoir des parties qui, en raison de la forme de votre bâtiment, sont sujettes à des éclaboussures pendant et après la pluie. Ainsi, cela peut entraîner une altération plus rapide du bois dans ces parties.

Changements physiques observés sur le bardage de bois naturel

Mis à part les changements de couleur et les craquelures, d’autres dommages physiques peuvent s’observer au fil du temps sur une surface de bois non protégé. L’action combinée de l’humidité et de l’exposition au soleil conduit à un vieillissement de la surface du bois. Cette dégénérescence entraîne une réduction de la résistance des parois cellulaires près de la surface du bois. Des fissures se forment ainsi à la surface et au fur et à mesure que les intempéries se poursuivent, une érosion supplémentaire se crée à la surface du bois. Cette partie étant composée de différents types de tissus, une non-uniformité se crée et on observe l’érosion par endroits.

Protection contre les intempéries

En effet, il faut noter que le revêtement ou la finition peut ralentir le processus de vieillissement du bardage de bois. Le revêtement consiste à protéger le bois contre l’humidité, le soleil puis les altérations et aide à conserver plus longtemps l’apparence du bois. Pour habiller votre bradage, deux choix s’offrent à vous. Ceux qui forment une couche à la surface du bois (peintures, vernis ou laques) et ceux qui pénètrent la surface du bois (teintures pigmentées, à moitié transparentes, hydrofuges et opaques). La bonne nouvelle est que les teintures qui pénètrent le bois sont faciles à entretenir et résistent à l’humidité lorsque celui-ci est à l’intérieur du bois. Ces colorations présentent une apparence naturelle et offrent une protection contre les rayons du soleil.

Conclusion 

En définitive, le bois naturel vu ses propriétés demeure le plus résistant sur le long terme. Les autres types de bois en raison de leur qualité doivent être nécessairement traités. Un bois bien traité a une longue durée de vie et vieillit moins. Toutefois, la classe du bois, les intempéries, la chaleur et l’emplacement du bâtiment sont la cause du vieillissement accéléré ou lent du bardage bois naturel.