Alaxduwcqiqxecd22c72

Peut-on installer un poêle a bois soi même ?

De nos jours, plusieurs familles ont compris l’importance d’installer un chauffage chez eux. Pour être un peu plus modernes, les cheminées traditionnelles sont de plus en plus abandonnées pour le poêle à bois. Ce dernier va apporter du chauffage assuré, mais il est important de ne pas du tout négliger le côté esthétique. 

D’un autre côté, sachez également que cet accessoire est assez important, car il va vous permettre de faire des économies considérables en termes d’énergie. Le problème se trouve souvent au niveau de l’installation. En effet, si la phobie du poêle à bois est souvent observée, c’est surtout à cause des coûts de l’installation qui doit être faite par des professionnels. 

Il est important de savoir que vous n’avez plus besoin de craindre cela, car il est possible d’installer son poêle à bois soi-même. Le plus important est de respecter quelques indications que vous allez découvrir dans cet article. 

Ne pas installer le poêle à bois contre tout type de mur

L’une des premières choses que vous devez savoir en ce qui concerne l’installation du poêle à bois par soi, c’est qu’il ne doit pas du tout être installé contre n’importe quel mur. Dans le cas où votre salon est fait de murs en pierre ou en béton, votre accessoire de chauffage doit impérativement être installé au moins à 30 cm du mur concerné. 

Dans le cas où ce dernier est plutôt fait en plâtre ou autre matière sensible, cette distance doit être beaucoup plus importante. D’un autre côté, il est aussi important que ce dernier soit installé au moins à 1 mètre de tous vos différents meubles. En effet, pendant qu’il est en marche, le poêle à bois va émettre une forte chaleur par rayonnement à travers la surface vitrée. Le fait de l’éloigner de vos meubles vous met en sécurité. 

Le bon sol pour votre poêle à bois

Pour installer soi-même un poêle à bois, il est aussi important de savoir que vous ne pouvez pas le poser sur n’importe quel sol. La meilleure option est de choisir un sol carrelé. 

Il faut également éviter de l’installer dans une salle dotée d’une moquette. Il est conseillé d’opter plutôt pour un revêtement en plaque en acier sur 1 mètre aux alentours de votre accessoire de chauffage. Vous pouvez aussi vous tourner vers le verre ou l’ardoise. De cette manière, le sol est protégé des étincelles et des braises. 

Il est aussi important de vous rassurer que le sol peut effectivement supporter le poids du poêle à bois qui pèse environ 250 kg.

 

Bien choisir la salle pour installer le poêle à bois

Le choix de la pièce qui va accueillir votre poêle à bois est aussi très important. Bien évidemment, tout va également dépendre de la taille de votre accessoire de chauffage. Plus il est grand, plus il a besoin d’une salle ayant une taille considérable. 

Il est aussi important de placer votre poêle à bois dans une pièce que vous utilisez régulièrement. Le salon et la cuisine sont généralement les pièces conseillées. 

L’isolation de la salle est également un critère à ne pas du tout négliger. Dans le cas contraire, vous pouvez être victime de déperditions de chaleur. Il ne faut pas du tout oublier le côté esthétique de votre poêle à bois. En effet, lorsque le bois flambe, ce dernier offre un magnifique spectacle. 

C’est pourquoi vous ne devez pas le placer au coin de la maison. Il est beaucoup plus bénéfique au centre de la pièce. Un poêle à bois rotatif vous permet également de profiter de la chaleur au salon et à la salle à manger. 

N’oubliez pas le côté sécurité

Il ne faut pas du tout oublier que le poêle à bois chauffe régulièrement. Lorsque vous avez de petits enfants à la maison, il est très important de penser à la sécurité de ces derniers. Pour cela, vous devez toujours laisser une zone importante pour le passage. Il faut qu’il y ait en effet au moins 1 mètre de dégagement tout autour de votre accessoire de chauffage. 

Les meubles en bois ne doivent également pas du tout être placés à côté du poêle à bois. Enfin, il ne faut pas du tout négliger l’installation des boucliers thermiques sur les murs proches de votre poêle à bois. Ceci permet d’éviter l’usure prématurée des murs et les incendies. 

Pensez au conduit d’évacuation

Si certains soutiennent souvent qu’il est possible d’installer un poêle à bois sans conduit d’évacuation, sachez que cela est absurde. Même si vous en aviez déjà un pour votre ancienne cheminée, il est important de penser à la rénovation de ce dernier. Même si vous pouvez installer votre poêle à bois vous-même, le conduit d’évacuation doit impérativement être vérifié par un professionnel. 

C’est ce dernier qui peut assurer la bonne fonctionnalité de votre conduit d’évacuation. Certes, cela implique beaucoup de dépenses, mais au moins vous êtes assuré d’un certain confort et de la sécurité. Ceci empêche en effet le refoulement des fumées, mais c’est également une bonne solution pour assurer l’étanchéité de votre installation. 

Il est aussi important de noter que le tube du conduit d’évacuation doit avoir au moins 15 à 18 cm de diamètre. En plus de cela, il doit être positionné au moins à 10 cm des parois intérieures du conduit de cheminée.

Pensez aux arrivées d’air extérieur

Sachez que tout comme vous, votre poêle à bois a besoin de prendre de l’air de temps en temps. C’est pourquoi il est important de prévoir une ventilation proche de votre accessoire de chauffage. Vous pouvez choisir de le faire à travers le mur. 

Mais il est aussi possible de le faire par le vide sanitaire. Ce qui permet d’ailleurs un excellent renouvellement de l’air ambiant. Oubliez radicalement l’installation du VMC qui est plutôt incompatible avec les poêles à bois. 

Les différentes étapes de l’installation d’un poêle à bois

Si vous ne voulez pas dépenser de l’argent en payant des professionnels pour l’installation de votre poêle à bois, vous devez impérativement maîtriser les étapes d’une bonne installation. 

Pour cela, vous avez besoin de votre poêle à bois contemporain ou classique, du ruban adhésif de masquage, d’un kit de raccordement, d’une meuleuse d’angle pour métal. Comme matériel, vous avez également besoin d’un niveau à bulle, d’un tournevis, d’une paire de gants et des lunettes de protection. 

Il est facile d’installer votre poêle à bois, mais il faut tout de même savoir qu’en cas d’erreur, vous allez devoir acheter un autre. C’est d’ailleurs pourquoi il est souvent conseillé de faire appel à un professionnel. En effet, ce dernier endosse toute responsabilité en cas de problème. 

Mais si vous êtes certain de pouvoir vous en sortir sans incident, vous pouvez vous lancer sans aucun problème. 

Positionner le poêle à bois

Vous allez commencer par positionner le poêle à bois sur son emplacement définitif. C’est pourquoi il est important de bien réfléchir avant de vous lancer. Une fois que vous l’avez placé, vous ne pouvez plus le déplacer. Il est également impératif que ce dernier soit placé près du conduit de cheminée. 

Le tubage et les conduits

Il est maintenant question de réaliser le tubage et de faire deux conduits. Un de raccordement qui va aller du poêle jusqu’au-dessous du plafond. Un autre conduit pour les fumées. Ce dernier va aller du plafond jusqu’au faitage. Tout ceci doit se faire au moins sur une longueur de 4 mètres de longueur avec seulement deux changements de direction. 

Sachez également que selon la norme NF DTU 24.1, il est important le tuyau conforme répond à 3 exigences : il doit être conforme au niveau du tirage, stable et résistant à la température, ainsi qu’à la condensation. 

Conclusion

Vous avez compris qu’il est possible d’installer soi-même son poêle à bois. Cependant, il est important de vous rassurer que vous avez bien des connaissances pour cela. Dans le cas contraire, vous allez plutôt vous retrouver en train de dépenser beaucoup plus. Un professionnel est avantageux dans le cadre qu’il endosse toutes les charges en cas de complications lors de l’installation.